Danmarks Breve

BREV TIL: Gebhard Léon Moltke-Hvitfeldt FRA: Christian Emil Krag-Juel-Vind Frijs (1865-11-13)

Udenrigsminister Grev Frijs til Grev Moltke-Hvitfeldt, Gesandt i
Paris
. 2)
Copenhague, 13 novembre 1865.

M. le Gomte.

Vous savez que les motifs qui ont décidé le Roi, n. a. S., à accepter la démission du cabinet, présidé par S. Exc. M. s. 76 Bluhme, étaient exclusivement puisés dans une appréciation des difficultés que le règlement de la question constitutionnelle avait rencontrées au sein du rigsraad.

La politique extérieure n’a été pour rien dans le changement du minisètre et après avoir pris connaissance des instructions qui vous sont parvenúes de la part de M. mon prédécesseur, je n’hésite pas à en approuver les principes que je compte suivre également pendant ma gestion des affaires. Je suis heureux de reconnaître que, pendant les épreuves douloureuses que nous avons traversées, la vive et sincère sympathie de l’Empereur ne nous a jamais fait défaut, et non moins que M. Bluhme je suis profondément persuadé, que nos destinées seront le mieux garanties, tant que nous trouverons un puissant appui dans l’ancienne amitié de la France. Aprés la paix malheureuse de Vienne ces mêmes intentions bienveillantes du gouvt. imp. à notre égard n’ont pas cessé de se manifester et je me plais à espérer qu’elles ne manqueront pas de produire effets véritablement salutaires pour le Danemark. —

Je n’entrerai aujourd’hui dans aucun détail, car je me réserve de m’entretenir plus explicitement avec vous sur notre positions politique et de vous munir d’instructions ultérieures, lorsque j’aurai le plaisir de vous voir ici.

De peche Nr. 24. Koncept med P. Vedels Haand.