Danmarks Breve

BREV TIL: Christian Emil Krag-Juel-Vind Frijs FRA: Gebhard Léon Moltke-Hvitfeldt (1866-12-24)

Grev Moltke-Hvitfeldt, Gesandt i Paris, til Udenrigsminister Grev Frijs.
Paris, 24 décembre 1866.

Monsieur le Comte.

... Le discours prononcé dernièrement par monsieur de Bismark sur la question de la restitution du Slesvig du Nord a produit ici une certaine sensation. La plupart des organes de la presse l’ont accueilli favorablement en relevant surtout le caractère de conciliation vis-à-vis de la France, dont les paroles du Ministre prussien sont empreintes; il est toutefois certain que dans les sphères politiques tout le monde n’a pas partagé la manière de voir des journaux; bien des personnes reprochent à monsieur de Bismark d’avoir trop appuyé sur la grande condescendance dont la France aurait, selon lui, fait preuve vis-à-vis de la Prusse pendant les événemens de cet été. D’autre part on trouve qu’il était pour le moins inutile de mentionner dans la présente circonstance, le désaccord existant entre l’Empereur et une partie du pays sur la politique à suivre par la France. — On regrette enfin de voir que M. de Bismark ne cache même pas son intention d’éluder autant que possible, l'exécution loyale des engagemens pris dans la question. Il est d’ailleurs probable que l’on reviendra dans les cours des débats de la chambre qui va s’ouvrir vers la fin de janvier ou les premiers jours de février sur le discours du Ministre prussien qui, dit-on ici encore, aurait pu s’abstenir de porter des jugemens sur la politique française; nous jugerons alors ici à notre tour, ajoute-t-on, la politique prussienne.

L. Moltke-Hvitfeldt

Modtaget 31. December 1866.