Danmarks Breve

BREV TIL: Christian Emil Krag-Juel-Vind Frijs FRA: Wulff Heinrich Bernhard Scheel-Plessen (1867-03-05)

Grev Scheel-Plessen, Gesandt i Stockholm, til Udenrigsminister Grev Frijs.
Stockholm, 5 mars 1867.

Monsieur le Comte,

... J’ai eu l’occasion de voir une lettre particulière de Berlin, adressée au comte de Manderström par une personne évidemment fort au courant des affaires, qui lui rend compte des démarches faites le 23 du mois passé auprès du comte de Bismarck par l’Ambassadeur de France relativement à l’accomplissement de l’Art. V du traité de Prague. D’après cette source le comte Bismarck ne s’est pas refusé à faire droit aux instances de la France, mais il a fait observer les difficultés, dont la rétrocession du nord de Slesvig était hérissée. D’abord il a fait valoir les raisons militaires que la Prusse ne pouvait pas perdre de vue et puis il a fait observer que, la Diète de Prusse ayant approuvé l’annexion de tout le duché de Slesvig, le gouvernement prussien était lié par ce vote, que, par conséquent, le dernier devait en référer au parlement avant de prendre une décision définitive. J’avoue qu’il m’a échappé, si M. de Bismarck a dit qu’il voulait en référer au parlement, maintenant réuni, ce que je crois du reste, ou à la Diète de Prusse. Par rapport à cette question l’auteur de la lettre dit encore que M. Forckenbeck s’était prononcé vis-à-vis de lui dans le même sens. Avant d’envoyer à Paris son rapport sur la conversation qu’il a eue avec M. de Bismarck, M. Benedetti a été mis en possession, lundi le 25, d’un papier, signé par M. de Thiele et contenant les observations prussiennes, auxquelles avait donné lieu l’interpellation de l’Ambassadeur. Dans la même lettre de [Berlin] il est mandé que les deux députés danois du nord de Slesvig resteront à leur place; il est ajouté l’espoir que ces messieurs ne tomberaient pas entre les mains de M. Moltzen qui doit être à Berlin, et qu’ils seront par des avis de Copenhague mis en garde contre ce personnage. Au départ de s. 386 la lettre susmentionnée MM. Krüger et Ahlmann ne s’étaient pas encore présentés chez M. Quaade....

25

W. Scheel-Plessen.

Modtaget 11. Marts 1867.