Danmarks Breve

BREV TIL: George Joachim Quaade FRA: Christian Emil Krag-Juel-Vind Frijs (1868-05-09)

Udenrigsminister Grev Frijs til Kammerherre Quaade, Gesandt i
Berlin
.
Copenhague, 9 mai 1868.

Monsieur.

Comme vous le savez déjà par les lettres, soit officielles soit particulières que j’ai été dans le cas de vous adresser, c’est avec une vive satisfaction que le Roi a pris connaissance de la réponse qui a été faite à la question confidentielle que je vous avais chargé de faire parvenir à St. Petersb. par l’intermédiaire de M. le baron de Mohrenheim. Ne croyant pas devoir Se servir dans cette affaire de la voie diplomatique ordinaire, le Roi m’avait ordonné d’exprimer à la prochaine arrivée du Ministre de Russie, combien S. M. apprécie l’amitié sincère et toujours prête de l’Empereur, dont Elle venait de recevoir cette nouvelle et précieuse preuve, en même temps que de m’ouvrir à lui avec toute la franchise que demande la démarche dont il s’agit.

Malheureusement je viens d’apprendre par vos dernières lettres que des circonstances imprévues ont jusqu’ici retardé le voyage que M. le baron de M. avait bien voulu s’offrir à entreprendre pour me donner l’occasion de lui parler, et dans l’incertitude, si peut être encore quelques jours pour s. 101 raient s’écouler avant que je puisse exécuter personnellement les ordres du Roi, je vous charge M. de prier M. de M. de vouloir bien se rendre l’organe auprès de S. Exc. le prince Gortch. de la reconnaissance que S. M. a éprouvée en recevant l’assurance de l’appui bienveillant de l’Empereur. Vous exprimerez en même temps au Ministre mes vifs remercimens de l’empressement avec lequel il a mis son expérience et son habileté à notre disposition pour ouvrir une nouvelle voie d’un si bon augure pour arriver à un arrangement favorable.

Koncept med P. Vedels Haand til Depeche Nr. 12.