Danmarks Breve

BREV TIL: Christian Emil Krag-Juel-Vind Frijs FRA: Gebhard Léon Moltke-Hvitfeldt (1869-12-09)

Grev Moltke-Hvitfeldt, Gesandt i Paris, til Udenrigsminister Grev Frijs.
Paris, 9 décembre 1869.

Monsieur le Comte,

Ayant eu dernièrement une conversation avec le prince de La Tour d’Auvergne, j’ai profité de cette circonstance pour m’exprimer vis-à-vis de lui dans le sens indiqué dans la dépêche que Votre Excellence m’a fait l’honneur de m’adresser sub Nr. 4 en date du 26 novembre dernier. 1 ) J’ai s. 311 expressément dit au prince que Votre Excellence m’avait chargé de lui affirmer que l’interprétation donnée par M. Dotézac à Ses paroles reposait sur une erreur et que ce di- plomate avait dû se méprendre sur le sens des paroles qu’Elle lui avait adressées au sujet de la récente démon- stration des Slesvigeois du Nord. — J’ai ajouté que dans une dépêche que Votre Excellence m’avait adressée à cet égard, Elle appuyait sur ce fait qu’Elle ne voudrait pas condamner la manifestation légale et tranquille d’un voeu aussi juste de la part d’une nationalité opprimée.

Le prince de La Tour d’Auvergne me répondit qu’en me disant qu’il lui avait été d’autant plus facile de ne pas re- cevoir une partie de la députation slesvigeoise qu’il savait que le gouvernement improuvait sa démarche tentée à Berlin comme étant inopportune dans les circonstances actuelles, opinion qu’il n’avait d’ailleurs formulée dans aucun docu- ment officiel — il avait entendu dire que le refus lui était facilité par ce fait que le gouvernement danois était resté étranger à la démonstration politique en question et nom- mément à la demande qui lui avait été faite indirectement de recevoir un certain nombre des membres de la députation slesvigeoise.

L. Moltke-Hvitfeldt.

Depeche Nr. 71.