Danmarks Breve

BREV TIL: Christian Emil Krag-Juel-Vind Frijs FRA: Carl Ernst Johan Bülow (1869-12-10)

General Bülow, Gesandt i London, til Udenrigsminister Grev Frijs.
Londres, 10 décembre 1869.

Votre Excellence,

Quand avant hier j’eus un entretien avec Lord Clarendon, j’ai profité de l’occasion pour fixer son attention sur le contenu s. 320 de la circulaire (Nr. 3) que Votre Excellence m’a fait l’honneur de m’expédier le 3 d. c. 1 ) — Malgrè le peu — ou mieux le trop peu d’intérêt que le gouvernement anglais depuis longtemps attache à la cause du Nord-Slesvic, et malgrè les ennuis et peut-être les remords qu’on provoque jusqu’à présent chez tout ministre anglais en parlant de cette question, je n’ai pas manqué d’exploiter au mieux les remarques et les chiffres que Votre Excellence a bien voulu me communiquer. — Je ne me flatte point d’avoir ébranlé le sang-froid, ou plutôt l’indifférence que jusqu’à présent on aime ici à montrer vis-à-vis de l’abus de la force et du manque de foi à notre égard; tout ce que j’ai obtenu, c’est peut-être de corriger quelques erreurs.

C’était évident, que Lord Clarendon n’a fait aucune attention à la question dont s’occupe la note de Votre Excellence et je suis bien sûr que mon référé menait son attention pour la première fois sur cet incident. — Le comte croyait que toutes les élections dans le Slesvic furent encore fondées sur le même principe libéral qu’auparavant et conséquemment il voyait dans les résultats relevés par moi le contraire de ce qu’ils montrent; mais quand j’eus éclairci cette erreur, il comprit la vraie situation et admettait les conclusions, qu’on doit en faire en faveur des habitans de nationalité danoise.

Le comte remerciait pour la communication et disait: »Vraiment je désire que bientôt justice soit faite aux habitants du Nord-Slesvic et on ne comprend guère pourquoi la Prusse hésite si longtemps à arranger cette affaire.« . . .

J. Bülow.

Depeche Nr. 36, modtaget 14. December 1869. — Følgende Udklip af Pall Mall Gazette 9. December 1869 er vedlagt:

German and Dane in North Sleswick.

In reference to the assertion of the North Eastern Correspondent that the inhabitants of North Sleswick are gradually becoming reconciled to the Prussian allegiance as proved by the late municipal s. 321 elections, the Danish papers state that in spite of new regulations for these elections, especially a high census excluding the lower middle classes, who are predominantly Danish, the elections would have resulted in the defeat of the German party but for the votes of the numerous Government officials. In Sönderborg, for instance, 92 citizens voted for German candidates, whilst 102 voted for Danes, as many as 76 (almost all Danes) abstaining from voting; but the German minority was turned into a majority by the addition of the votes of 36 Government officials. In Nadersler [formentlig; Haderslev] 64 out of 199 German votes were those of Government officers. The Danish party in North Sleswick — that is, the town of Flensborg and the country to the north of that town — is actually gaining strength every year, as evidenced by the number of votes recorded for Danish candidates for the German Parliament, who are elected by universal suffrage and ballot, and of the signatures appended to the recent petition praying execution of the treaty of Prague, which was signed by far more than half the electors in the towns and almost all electors in the country of North Sleswick.