Danmarks Breve

BREV TIL: Otto Ditlev Rosenørn-Lehn FRA: Carl Rudolph Emil Vind (1871-03-19)

Kammerherre Vind, Gesandt i St. Petersborg, til Udenrigsminister Baron Rosenørn-Lehn.
St. Pétersbourg, 19/7 mars 1871.

Monsieur le Baron,

. . . Plusieurs journaux étrangers ayant répété ces derniers jours un bruit d’après lequel le cabinet de Berlin aurait proposé au gouvernement du Roi d’entrer dans l’union douanière allemande contre la restitution du Nord-Slesvig, le prince Gortchakow m’a demandé si cela nous conviendrait en ajoutant cependant qu’il n’avait aucune donnée sur la réalité d’une telle intention du gouvt. prussien. J’ai répondu au prince Gortchakow que j’en ignorais également l’existence, mais que je croyais qu’elle serait fort peu populaire s. 19 chez nous comme tout qui pourrait menacer l’indépendance du pays. J’ai attiré 1’attention du prince Gortchakow — et ceci était le principal but de ma visite — sur le résultat qu’avaient eu les dernières élections pour la diète allemande dans le Slesvig, ou le candidat danois avait obtenu une écrasante majorité contre le candidat allemand le général Manteuffel, preuve éclatante de la ténacité des populations danoises du duché. 1) J’ai également fait remarquer au prince Gortchakow que depuis quelque temps la presse allemande officieuse commençait à s’occuper de la question du Nord- Slesvig d’une manière peu rassurante pour nous. Le prince Gortchakow m’a dit que tant que la paix entre la France et l’Allemagne se négociait encore, il serait oiseux de toucher à cette question. J’ai prié le chancelier de ne pas oublier cette affaire si importante pour nous, quand il croirait arrivé le moment opportun de s’en occuper. Le prince m’a répété qu’il n’aimait pas à faire inutilement des démarches. . . .

E. Vind.

Depeche Nr. 7.