Danmarks Breve

BREV TIL: Frederik Georg Julius Moltke FRA: Gebhard Léon Moltke-Hvitfeldt (1875-06-30)

Grev Moltke-Hvitfeldt, Gesandt i Paris, til Udenrigsminister Grev Moltke.
Confidentielle.
Paris, 30 juin 1875.

Monsieur le Comte.

Je me suis rendu avant-hier chez le duc Decazes qui a été fort souffrant d’une attaque du foie, pour savoir si la question du Slesvig avait de nouveau été abordée dans les conversations qu’il aurait pu avoir avec l’ambassadeur d’Allemagne depuis que j’ai eu l’honneur d’adresser à Votre Excellence mon dernier très-humble rapport en date du 15 de ce mois. 1) Le duc Decazes m’a dit à ce sujet qu’il avait vu le prince de Hohenlohe deux fois pendant la dernière quinzaine, mais que le prince n’avait pas dit un mot de la question du Slesvig, et qu’il s’était naturellement abstenu d’en parler lui-même. Le ministre ajouta qu’il n’avait reçu aucune communication, soit par voie officielle soit autrement, relative à cette question.

. . . Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous mander, monsieur le comte, que les discours prononcés par le Roi Oscar à Berlin ont produit ici la plus mauvaise impression. Monsieur le baron d’Adelswärd 2) ne l’a pas caché à son gouvernement et ce ministre a reçu, il y a quelque temps, une lettre que, sur l’ordre du Roi, le comte Piper 3) lui a adressée de Tøplitz pour lui faire savoir que les paroles prononcées par Sa Majesté n’avaient pas été exactement reproduites par la presse allemande. La communication que le baron d’Adelswärd aura certainement faite à ce sujet au duc Decazes ne me semble toutefois pas avoir modifié sensiblement la premiére impression.

L. Moltke-Hvitfeldt.

Depeche Nr. 26.