Danmarks Breve

BREV TIL: Christian Rantzau FRA: Christian 6. (1734-07-04)

À Coldingce 4me de juillet 1734.

Monsieur.

Je vois par vôtre letre du i9me de ce Mois, 1 que Vous etes dans l’opinion, comme s’il Vous etoit arrivé quelque tort personel ou quelque disgrace signalée par la derniere Ordonnance sur le Rang. C’est pourquoi j’ai voulû Vous detromper moi même par ces lignes et tacher de Vous tranquiliser sur toutes vos plaintes et sujets de mecontentement, en Vous donnant toutes les assurances imaginables de mes bonnes graces et de ma bienveillance. Apres quoi je suis bien persuadé, Vous connoissant homme d’esprit et raisonnable, que ces sortes des bagatelles, qui ne concernent pourtant qu’un simple rang et qui ne scauroient qu’avec bien des inconveniens être changés, ne Vous tiendront plus si fort à cœur. D’ailleurs ce changement dans l’ordonance du Rang s’est fait sans nul dessein de Vous chagriner ou de Vous marquer quelque disgrace, comme Vous suposés; Vous pouvés donc d’autant plus Vous en consoler et être assuré, que je suis Monsieur

Votre tres affectionné

Christian R.